Cercle prospectif de la Supply Chain Vers des Supply Chain plus résilientes ?

Jeudi matin, une vingtaine de VP/Directeurs SC et Directeurs des Opérations de grands groupes (Actissia, Airbus France, Aperam, Auchan, Avril, Delifrance, Fresenius Kabi, Jarden Corporation, Krys Group, Lafarge SA, L'Oreal France, Louis Vuitton Malettier, LVMH, Nokia, Picard Surgelés, Safran, Sanofi, SNCF…) sont venus plancher sur le thème de la « Résilience Supply Chain » à l'appel de Deloitte, dans le cadre du Cercle prospectif de la SC organisé en partenariat avec Supply Chain Magazine. Magali Testard, Associée Conseil Achats et SC chez Deloitte, a commencé par donner la définition de ce qu'est la résilience en SC pour le cabinet : « C'est la capacité de la Supply Chain à prédire les risques et à mettre en place des plans de recovery court terme et de continuité long terme ». Et de poursuivre : « 85% des sociétés ont connu une rupture significative dans les 12 derniers mois. Alors que 71% des cadres de l'industrie et de la distribution interrogés considèrent le risque SC comme une part importante de la prise de décision, seulement 30 à 40% de leurs entreprises ont mis en place des outils d'analyse et de visualisation des données dans le cadre de leurs programmes de gestion des risques de la SC. L'impact sur le CA et les coûts est bien perçu mais il y a encore peu de programmes », conclut-elle. Tels que dépeints par Deloitte, les risques sont de 4 grands types : macro-environnementaux (explosions, tremblement de terre...), intrinsèques à la SC étendue (risque fournisseur...), opérationnels (panne machine…) ou fonctionnels (problème SI, réglementation...) – voir schéma ci-dessous )–. « La tendance est donc de se pencher sur l'analyse des risques pour rendre les SC plus résilientes. Des Early Warning Systems apparaissent pour détecter les signaux faibles via des capteurs, puis les risques sont modélisés », observe Magali Testard.

source supplychainmagazine.fr

Retour à l'accueil