Cérémonie officielle de lancement de la filiale Cegid Afrique subsaharienne à Abidjan

En présence du Ministre, de l’Economie Numérique et de la Poste, Bruno Koné, le Cegid Group présidé par Jean-Michel Aulas et dirigé par Patrick Bertrand a procédé au lancement officiel de sa filiale Afrique subsaharienne à Abidjan ce mardi 29 mars 2016 au Sofitel Hôtel Ivoire.

Acteur majeur de la transformation numérique des entreprises et éditeur de logiciels de gestion et de services Cloud, l’installation de cette première filiale en Afrique subsaharienne vise à accélérer le développement international de Cegid Group. Déjà inscrit dans une forte dynamique de développement en Afrique, le groupe ambitionne de multiplier par 5 son chiffre d’affaires acquis ces trois dernières années sur le continent. Selon le Ministre Bruno Koné, les Tics sont devenus un vecteur incontournable d’une économie en pleine croissance ainsi donc tous les secteurs d’activités devraient s’y mettre . A en croire le DG de Cegid Group Patrick Bertrand d’ici 2020 il y aura 50 milliards d’objets connectés pour 7.3 milliards d’habitants.

Ce lancement a donné lieu à un panel sur le thème « Révolution numérique, accélérateur de la croissance africaine » présidée par le Ministre de l’Economie Numérique et de la Poste avec pour panelistes M.Patrick M’Bengue Président du GOTIC et Vice-président du CGECI, Flan Oulaï Président de l’Ordre des Experts-Comptables de Côte d’Ivoire, Jean Michel Aulas et Patrick Bertrand respectivement PDG et DG du Cegid Group.

Bien avant, M. Patrick Bertrand et Jean-Michel Aulas ont co-animé une conférence de presse où ils ont longuement expliqué la raison de leur installation et le choix stratégique de la Côte d’Ivoire. Au regard de la prolifération des actes de terrorisme qui donnent d’ailleurs des frayeurs et entachent les activités économiques, Jean-Michel Aulas a dit ne pas avoir peur d’investir en Afrique subsaharienne francophone principalement en Côte d’Ivoire. << les attentats terroristes ne doivent pas nous freiner dans notre élan d’investissement et de création de richesse partout dans le monde >> va-t-il indiqué. Quant à Patrick Bertrand, il a dans son adresse indiqué les potentialités d’un investissement en Afrique. Pour lui, le continent africain offre de très belles perspectives de développement économique et il est important pour Cegid de profiter de cette croissance et d’y contribuer.

Egalement implanté « depuis plusieurs années » à Casablanca, Tunis et Dubaï pour gérer le développement de ses activités sur l’Afrique et le Moyen-Orient, Cegid qui a été créé en 1983 a réalisé, selon ses dirigeants, un chiffre d’affaires de 282 millions d’Euro en 2015.

source Abidjan.net

Retour à l'accueil