La crise économique et le travail

Nous sommes en 2016 et dans certains pays les conséquences de la crise économique de 2008 se ressentent encore. Il y a quelques années on croyait que cette crise allait toucher seulement les pays non développés ou ceux se trouvant dans une situation économique délicate.

Mais avec le temps nous remarquons que ceci était faux. En effet même les pays développés ont ressenti les effets de cette dépression économique. La nouvelle situation a fait que beaucoup d’entreprises industrielles ou de services aient dû licencier du personnel afin de pouvoir survivre et sauvegarder une place sur le marché.

Bien évidemment, les premières personnes à ressentir ces conséquences sont les travailleurs. Les entreprises se trouvent dans une situation de manque de liquidité et de fonds. Or, pour rester sur le marché, il existe certains coûts fixes qu’il faut couvrir. Dans le cas échéant, l’existence de la société est en péril. Donc pour réduire les frais, malheureusement, les sociétés commencent par la réduire le nombre d’employés.

Pour certaines personnes qui se retrouvent au chômage, la possibilité de trouver un nouvel emploi devient très limitée, surtout quand il s’agit de personnes qui ont dépassé un certain âge maximal pour l’embauche. Cette situation provoque un manque de confiance en soi chez les travailleurs qui se retrouvent pendant de longues années au chômage.

Le problème s’aggrave lorsqu’une grande partie de la population vit grâce au chômage et c’est à ce moment-là que la gestion de la distribution de fonds devient plus compliquée.

Entreprendre ou pas ?

En temps de crise, il n’y a pas que des personnes qui restent au chômage. Il existe un nombre élevé de personnes qui recherchent d’autres options pour sortir des difficultés économiques. C’est le cas des entrepreneurs, des gens qui décident de se lancer dans une nouvelle aventure en créant une start-up.

Un nouveau projet, bien structuré et développé selon des stratégies spécifiques, peut avoir des résultats bénéfiques, même quand le pays se trouve en crise.

La question qu’on pourrait se poser est faut-il entreprendre ou pas ? Dans une économie où la plupart des sociétés ont des problèmes financiers, n’est-il pas très probable d’échouer ?

Il est clair que les risques existent mais la réponse est non, car le succès ne dépend pas que de l’entourage de la société. La clef est de trouver l’idée qui peut changer une réalité que nous vivons et qui apporte la solution à un de nos problèmes quotidiens. C’est ce qui fait la différence entre les différentes start-up.

Sachez qu’il ne faut pas être des génies pour cela, car la plupart des nouvelles start-up travaillent sur des concepts qui existent déjà.

Il suffit d’un petit extra qui change le concept. Alors, si vous avez une bonne idée et que vous y croyez, il ne faut surtout pas hésiter ; lancez-vous et transformez votre idée en une réalité. Les grandes entreprises à la base sont nées d’idées basiques qui, grâce à leur perséverence et stratégies ont su se développer avec le temps!

https://www.fr.fonvirtual.com/

https://www.fr.faxvirtual.com/

Article écrit par Catherine Duprez directrice de marketing et de communication de l’entreprise Fonvirtual.com et Faxvirtual.com

Retour à l'accueil