Transports / Union européenne : le maritime supplante l’aérien et le routier dans le commerce international

Le maritime reste un mode de transport majeur des marchandises dans le commerce de l’Union européenne (UE) avec les pays tiers (c'est à dire non membres de l'UE), et il est marqué par une large domination des places portuaires d’Europe du nord pour les points d’entrée et de sortie des marchandises. Tels sont deux des principaux enseignements des données publiées par Eurostat, l’office statistique de l’UE, à l’occasion de la Journée mondiale de la mer, le 29 septembre dans un communiqué de presse*.

Ainsi, en 2015, la valeur des marchandises transportées par mer échangées entre l'UE et les pays tiers a atteint une valeur estimée à 1 777 milliards d’euros, ce qui représente environ 51% de la totalité du commerce de biens de l’UE. Pour les importations, la part atteint 53 % alors que pour les exportations, il est de 46 %. Le deuxième mode de transport le plus utilisé est l’aérien, mais loin derrière avec moins de 30 % à l’export et à peine plus de 20 % à l’import. La route est pour sa part en troisième position, avec moins de 20 % dans les deux sens. Le ferroviaire ne dépasse pas les 2 %...

Rotterdam, Anvers, Hambourg concentrent un cinquième du tonnage brut

Ce n’est pas un scoop, le podium européen des ports pour le fret sont tous situés dans le Nord de l’Europe, sur le littoral de la Mer du Nord avec, par ordre décroissant, Rotterdam, Anvers et Hambourg, Amsterdam et Algésiras. En 2014, selon Eurostat, ils représentaient au total près d’un cinquième (19,2%) du tonnage brut des marchandises manutentionnées dans les ports de l’UE, évalué à 4 milliards de tonnes cette année là (Mds t). A lui seul, le port hollandais de Rotterdam en a concentré 11,1 %, soit 421,6 millions de tonnes (M t). Son suivant Anvers est loin derrière avec 180,4 M t (4,8 %), Hambourg se hissant à la 2ème place avec 126 Mt, soit 3,3 % du total européen.

Le premier port français est Marseille, à la 6ème place (74,4 M t et 2 % du tonnage), suivi du Havre, à la 7ème (61,4 Mt et 1,6 % également), tout deux devancés par le port espagnol d’Algésiras (75,7 Mt), désormais 5ème européen.

Chypre, avec 80,1 % de son commerce total, et la Grèce, avec 77,1 %, sont les deux pays pour lesquels la part du maritime dans le transport international de biens est le plus élevé, suivis de l’Espagne avec 74 %, Malte avec 67,3 % et l’Italie avec 60,7 %.

Pour autant, les pays membres de l’UE qui utilisent le plus le transport maritime pour leur commerce ne sont pas nécessairement ceux qui ont les façades maritimes les plus étendues : l’Allemagne, relativement enclavée mais premier pays exportateur et importateur de l’UE, utilise le maritime dans 50,5 % de ses échanges, alors que cette part tombe à 45,5 % pour le Royaume Uni et à 27,3 % pour l’Irlande. Pour la France, la part du maritime est de 46,6 %.

source lemoci.com

Retour à l'accueil